JOUR 12

JOUR 12 : Aigueblanche - St-Jean de Maurienne
61,6 km / 1915 md+ / 1901 md-

Au réveil, la tente baigne dans une marre d'eau de couleur marron et les matelas flottent presque ! Difficile de se motiver pour partir surtout qu'une bruine épaisse rend l'atmosphère lugubre : pour plus de gaîté et de fantaisie, je sors le pancho jaune et les tongues ! Le soleil se pointe dès la première grimpette (c'est-à-dire... tout de suite), histoire de faire sécher les affaires suspendues au vélo. Le chemin initialement prévu est interdit suite à une avalanche (on ne lutte pas contre les éléments), mais je n'arrive pas à savoir si le passage est réellement bloqué... ou simplement "interdit" ! Dans le doute, je bricole un itinéraire bis en regardant la carte, on rejoint par les chemins Doucy et Celliers pour changer de vallée. Nous voilà sur la route du col de la Madeleine (1 993 mètres), tels des cyclistes du Tour de France... les sacoches en plus ! Faute de graisse, ma pédale couine à chaque tour, ce qui ne m'empêche pas de rivaliser avec les vélos de course. Je tiens la roue à certains, passablement énervés d'ailleurs. Avec ses côtes à 10% et en plein cagnard, on regrette presque la fraîcheur de la veille.

Au sommet, je sors la tente en plein vent, elle sèche en quelques minutes, le temps que Val débarque avec le sourire. Les nuages nous rattrapent à une vitesse folle, ils sont énormes, noirs, menaçants... si on ne se dépêche pas, on va avoir des problèmes ! A peine le temps de prendre la pose au sommet que nous revoilà à foncer vers la vallée de la Maurienne : 20 kils non-stop cheveux au vent. Oh yeah ! Les sensations sont extra, on est grisés par la vitesse, nos batteries se rechargent, on relâche les jambes. On se retourne : les nuages restent sur la Madeleine, ça doit être le déluge là-haut. Nous sommes plus rapides que l'éclair, on prend donc le temps de ramasser quelques prunes sauvages et de s'aventurer sur les bords de l'Arc.

Les endroits pour installer le bivouac sont rares, alors on continue jusqu'à Saint-Jean de Maurienne pour poser les sacoches dans les tribunes du stade municipal. L'endroit n'est pas génial mais nous protège partiellement de la pluie. De toute façon, la nuit sera courte, car le réveil matinal...

Cartes, GPX & topos
Infos & contact


powerlolo.com
Transalpes
#1 #2 #3 #4

Arrière plan :
Nous voilà sur le tour de France !